Le Royaume du Peuple Baham

Centre de Formation, de Réabilitation, d'Appui et de Suivi des Handicapés

Centre de Formation, de Réhabilitation, d'Appui et de Suivi des Handicapés
(CFRASH)

 

 

 

 

Le CFRASH est une association à but humanitaire située dans le village de Baham, dans la province de l'Ouest du Cameroun. Établi en 1995 pour satisfaire les besoins des personnes handicapées, le CFRASH est d'obédience privé laïc, d'inspiration chrétienne. Il reçoit des donations d'individus, de groupes, de communautés ou d'Eglises. Une partie significative du revenu du centre est produite par les divers projets agricoles et le travail manuel que les résidants entreprennent durant le séjour. Ni les résidents ni leur famille ne payent d'argent pour vivre au centre. Car les Handicapés sont considérés comme porteur de malchance puisqu'ils constituent des grandes charges pour la famille, qui les rejette et les abandonne. Le CFRASH dont c'est la vocation les récupère.

   

Actuellement, 15 jeunes handicapés habitent au Centre avec cinq personnels permanents qui fournissent des formations professionnelles diversifiées : services éducatifs, médicaux et autres aux résidants. Les 5 personnels reçoivent un salaire qui ne correspond pas au volume du travail qu'ils effectuent au quotidien, sans sécurité sociale. L'objectif global du travail d'encadrement c'est d'amener les personnes handicapées (hommes et femmes) à développer leurs capacités intellectuelles, morales, professionnelles et physiques cachées en eux et à prendre en mains leur destin.

 

Santé

 

Le CFRASH a récemment commencé à construire une infirmerie spécialisée où il y aura un service de Kinésithérapie, d'Orthopédie, d'Ergothérapie, de Rééducation, une infirmerie et autres. Le nouveau site de construction offre un milieu thérapeutique viable pour les pensionnaires et offrira les services sus cités à la communauté des handicapés (du Cameroun en général et celui de la province de l'Ouest en particulier). Le Directeur du Centre espère ainsi satisfaire les nombreux handicapés qui ont du mal à se faire soigner dans les hôpitaux publics et privés. La plupart des résidants ne peuvent pas faire de longs voyages à l'hôpital faute des moyens financiers. Il y aura un service de soins a domicile pour les handicapées qui ne peuvent pas faire un déplacement. Le site est très bien mais l'argent pour la construction de nouveaux bâtiments n'a pas encore été trouvé, jusqu'ici.

 

font size="4">Centre de Formation, de Réhabilitation,

d'Appui et de Suivi des Handicapés

 

Post : CFRASH, B.P. 101, Baham, Cameroun
Téléphone: +237 9973 44 39

 

Si vous pouvez nous aider,cliquez ici ou envoyez un email au Centre (cfrash2005@yahoo.fr).   Merci d'avance !

 


Education

 

Les résidents sont encouragés à aller à l'école à côté du Centre. Ceux qui ne peuvent pas aller à cette école missionnaire sont enseignés par l'éducateur interne du Centre. Le Centre a également une petite bibliothèque. Le Centre a deux ordinateurs. Les résidants peuvent apprendre à dactylographier dans l'espoir qu'un jour ils puissent trouver un travail de secrétariat ou de bureautique.

 

Ateliers

 

Les pensionnaires sont instruits dans des qualifications pratiques, avec un programme spécifique individuel et des objectifs périodiques. En plus des sujets plus traditionnels (anglais, français, morale, maths, histoire et science.), le centre a trois ateliers. Le premier donne aux résidants l'occasion d'apprendre à travailler le bambou et d'autres bois pour faire des meubles pour la revente à la communauté locale. L'autre atelier se spécialise dans les arts et les métiers, avec des résidents apprenant à faire des bijoux, à coudre, et à faire les arts traditionnels Camerounais. Le troisième atelier forme les handicapés à la culture et aux traitements à base de plantes médicinales.


A ce jour le CFRASH a déjà formé 65 handicapés parmi lesquels 6 qui ont obtenu le Certificat d'Etude Primaire Elémentaire (C. E. P.E) et continuent dans le secondaire tandis que ceux du domaine technique évoluent chacun individuellement.


Le Conseil d'Administration a installé d'autres pensionnaires à leur propre compte. Le revenu de leur travail leur permet de payer la scolarité de leurs frères et sœurs et de vivre de manière indépendante.

Soutenir le Centre

 

Le centre est engagé dans beaucoup d'activités pour subvenir aux besoins quotidiensdes pensionnaires : nutrition équilibrée, habillement décent, instruction scolaire et professionnelle, couverture sanitaire minimale.

 

Le Centre possède une mini ferme et un jardin de plantes médicinales cultivées pour un usage phytothérapeutique au Centre. Les moutons, les aulacodes, lapins et les chèvres qui sont élevés aident évidemment à la nutrition des pensionnaires et aux autres besoins vitaux de par les revenus qu'ils procurent. De même pour les abeilles qui sont élevées pour le miel consommé par les résidants mais également vendu les jours du marché. En outre, les meubles, les bijoux et l'art produit dans les ateliers sont vendus aux revendeurs locaux avec un bénéfice modeste.


Toutes les donations, monétaire ou matériel, sont bienvenues mais s'avèrent toujours bien insuffisants pour les besoins réels du Centre. Les élites du village et les groupes des différentes communauté donnent par moment de l'argent pour satisfaire aux besoins des résidents.

 

Il y a un besoin en personnel spécialisé tel que kinésithérapeute, orthopédiste, ergothérapeute, assistant sociale, pédagogue spécialisé etc. Il faut noter qu'a la fin de l'année 2006 l'effectif atteindra les 25 pensionnaires internes.


Des fonds pour l'installation des pensionnaires en fin de formation manquent et ceci freine ainsi l'insertion socialede ceux-ci. A cause de l'abandon total des pensionnaires nous sollicitons des parrainages et des jumelages avec d'autres associations ou centres oeuvrant pour l'épanouissement des personnes handicapées.

 

Projets générateur de revenus


La problématique de création de projets de petite ou moyenne importance se pose avec insistance dans la mesure où le centre en tant que oeuvre humanitaire est totalement dépendante de l'extérieur pour fonctionner et évoluer. Le centre ne reçoit aucune subvention étatique non plus.


Dans ces conditions, comment asseoir un avenir un peu plus serein si les subventions extérieures et notamment européennes s'estompent un jour ? C'est la raison pour laquelle la direction du centre songe de plus en plus sérieusement à des idées de projets générateurs de revenus dont le but essentiel sera d'accroître au fil des années la part d'autofinancement du centre dans son budget annuel.


D'ores et déjà, la direction du centre songe à la création d'une véritable ferme sur un domaine de près d'une dizaine d'hectares dans une zone de colonisation agricole pas trop éloignée du centre. Une exploitation professionnelle de la ferme sur la base de cultures vivrières, fruitières et légumières bien ciblées, couplée à un élevage de caprins-ovins, volailles et autres est à priori la plus intéressante dans cet ordre d'idées. Une telle ferme conjuguerait à une échelle appréciable les objectifs d'approvisionnement en nourriture des pensionnaires; de création d'emplois; de formation technique des handicapés pas trop invalides; et bien entendu de sources consistantes en revenus.


La direction du CFRASH entend lancer un tel projet avec le concours de personnel camerounais qualifié, mais aussi avec celui de l'assistance technique étrangère car le volume de travail est important mais les moyens du centre encore dérisoires.


Si vous pouvez nous aider, cliquez ici ou envoyez un email au Centre (cfrash2005@yahoo.fr)

Merci d'avance !

 


Centre de Formation, de Réhabilitation,
d'Appui et de Suivi des Handicapés
(CFRASH)


B.P. 101, Baham, Cameroun
Téléphone : +237 9973 44 39
Email du Centre : cfrash2005@yahoo.fr
Directeur : Zacharie Pokam
Email du Directeur : pokamzach@yahoo.fr
Enregistrée sous le Numéro : 001 / RDA / F38 /BAPP du 12 janvier 1998



Qui sommes nous ? | Contactez nous | Copyright © 1999-2018 Royaume Baham.