Le Royaume du Peuple Baham

GUA GUEFFA TA'A TOMDJAP

Sa Majesté POUOKAM II Max, Roi des BAHAM

Aot 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
   



 

DEVELOPPEMENT



Document sans titre
Cameroun : MTN Elite One - Fovu de Baham crie à l'injustice


Par Honoré Foimoukom / Le Messager

03 juin 2010



La 26ème et dernière journée du championnat national de première division est annoncée pour dimanche 6 juin prochain.

Elle sera marquée par la bataille pour le maintien en MTN Elite One, pour plusieurs clubs dont Fovu de Baham (face à Canon de Yaoundé) qui vient de perdre trois points pour avoir aligné le joueur Bilog Jean Bosco (Bikatal pour Renaissance de Ngoumou) qui, a en croire les instances juridiques de la Fédération camerounaise de football, a triché sur son identité. La sentence, prise par la commission dhomologation et de discipline puis confirmée par la commission de recours, est le résultat des réserves de qualifications portées par Renaissance de Ngoumou contre Fovu de Baham, dans le cadre de leur confrontation de la 23eme journée du championnat MTN Elite One. Dans la foulée, les instances juridiques de la Fecafoot ont infligé deux ans de suspension au joueur. Son entraineur, Joseph Atangana, condamné pour complicité, s'en tire avec un an de suspension. Cette sanction a fait dégringoler Fovu qui se trouve actuellement à la 12ème position - premier reléguable - au classement.

Le club des rochers sacrés, quasiment condamné à la relégation, devra gagner son dernier match tout en espérant un faux pas de ses concurrents dans la course au maintien. Il espère aussi avoir gain de cause dans l'affaire qui l'oppose a Renaissance de Ngoumou, au niveau du comite d'urgence qu'il a saisi. Dans cette affaire, les arguments avancés par Fovu de Baham démontrent que les instances juridiques de la FECAFOOT se sont trompés dans leur appréciation des éléments versés dans le dossier. « Le joueur Bilog jean Bosco a sollicité son recrutement à Fovu de Baham pendant le mercato de mi-saison et sa demande de licence a été déposée à la FECAFOOTt le 1er mars 2010 avant l'arrivée de Joseph Atangana. Cette licence fut délivrée quelques jours plus tard pour lui permettre de livrer la rencontre de la 17ème journée du championnat MTN Elite One opposant Fovu de Baham à Unisport de Bafang au stade municipal de Bafoussam avec pour entraîneur Ndjie Biba, actuel entraîneur adjoint du club, Joseph Atangana n'étant toujours pas encore entraîneur de Fovu de Baham. La demande de licence d'entraîneur de Joseph Atangana est introduite à la ECAFOOT le 30 mars 2010 et celle-ci est mise à sa disposition le 31 mars de la même année, le joueur Bilog faisant déjà partie des effectifs de Fovu club de Baham », explique t-on au secretariat de Fovu de Baham.

La 1ère décision de la commission d'homologation et de discipline reproche deux choses au club: que le joueur a fraudé sur son identité ; que le coach Joseph Atangana aurait aidé, facilité et accepté en connaissance de cause la fraude sur l'identité en le faisant jouer. Sur l'implication du coach Joseph Atangana dans la fraude, Fovu de Baham s'étonne que l'affirmation est faite sans indiquer par quels moyens, ni par quelles actions l'entraîneur a contribué à la matérialisation d'une telle fraude. Dans le dossier de procédure portant recours, Fovu de Baham avec preuves à l'appui, a démontré qu'au moment où on établissait la licence du joueur, cadre temporel de la fraude supposé sur l'identité du joueur Bilog Jean Bosco, Joseph Atangana ne faisait pas encore partie de l'effectif de Fovu de Baham. Donc ne pouvait aider ou faciliter la fraude supposée. « L'affirmation des faits selon lesquels Joseph Atangana aurait entraîné le joueur à Vogt Athlectic club et dans Fovu n'est pas fondée ; car Fovu dans sa procédure de recours, fournit des éléments de preuve indiquant à suffire que : Sieur Atangana n'a jamais été entraîneur de Vogt Athletic Club (équipe civile) mais directeur technique du centre de formation du collège Vogt qui sont deux structures différentes. Et, Joseph Atangana ne reconnaît pas avoir entraîné ce joueur querellé ailleurs qu'à Fovu de Baham club qui l'emploie en ce moment », précise le club de Baham.

Le joueur querellé qui déclare n'avoir jamais fraudé sur son identité révèle que sieur Bikatal est son frère aîné qui a évolué dans Vogt Athletic. La commission d'homologation et de discipline avoue avoir comparé les photos des joueurs Bikatal et Bilog dans les clubs Vogt et Fovu et avoue qu'elles semblent être une seule et même personne. Le concerné est-il invisible pour pouvoir répondre de ses actes ? Pourquoi ne l'a-t-on pas convoqué pour le confondre ? En fait, soutient Fovu de Baham, il ne s'agit pas de la même personne mais plutôt de deux frères nommés : Bikatal Jean Blaise né le 29 mars 1983 et Bilog Jean Bosco né le 29 mars 1992. C'est donc, dans l'espoir que lui seront restitués les trois points retirés, que Fovu de Baham a saisi le comité d'urgence présidé par Iya Mohammed le président de la FECAFOOT, en dernier recours.






Qui sommes nous ? | Contactez nous | Recommandez le site | Copyright © 1999-2017 Royaume Baham.