Le Royaume du Peuple Baham

GUA GUEFFA TA'A TOMDJAP

Sa Majesté POUOKAM II Max, Roi des BAHAM

Juin 2017
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
   



 

DEVELOPPEMENT



Document sans titre
La France et le Cameroun signent un accord de gestion concertée des flux migratoires et de développement solidaire


Par immigration.gouv.fr

21 mai 2009



Eric BESSON, ministre de l’immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire a signé jeudi 21 mai 2009 à Yaoundé en présence du Premier ministre François FILLON, un accord de gestion concertée des flux migratoires et de développement solidaire entre la France et la République du Cameroun.

Le Cameroun est le premier pays d’Afrique subsaharienne en termes de flux annuel d’immigration vers la France (4800 titres de séjour par an) et le 4eme en termes d’importance de sa communauté présente sur le sol français (36000 personnes en 2007).

Cet accord est le 9ème signé par la France. Il encadre la gestion de la migration légale, la lutte contre l’immigration illégale et le développement solidaire, conformément au Pacte européen sur l’Immigration et l’Asile adopté en 2008 qui définit ces trois volets d’action complémentaires.

La France s’est engagée à faciliter la circulation des ressortissants camerounais désireux de se rendre dans notre pays et dont l’activité participe au développement des relations bilatérales. De même, cet accord permet aux étudiants camerounais titulaires d’une licence professionnelle ou d’un master de séjourner 18 mois sur le sol français pour une première expérience professionnelle. Il favorise également une immigration professionnelle par le biais d’un programme d’échange de jeunes actifs (18-35 ans), de l’octroi de 150 cartes compétences et talents et de l’ouverture aux ressortissants camerounais de 66 métiers en « tension » en France (bâtiment, mécanique, hôtellerie,…).

La France appuiera le Cameroun dans ses efforts pour lutter contre l’immigr ation irrégulière et la fraude documentaire, en apportant par exemple un soutien financier de 50 000 euros à l’action de la police aux frontières des aéroports internationaux du Cameroun. L’accord inclut des clauses de réadmission de ressortissants camerounais en situation irrégulière en France ou de ressortissants d’Etats tiers ayant transité par le Cameroun.

Enfin, la France et le Cameroun travailleront ensemble au développement économique et social du Cameroun, notamment en appuyant les projets de développement local initiés par des migrants et en facilitant les transferts de fonds des migrants vers leur pays d’origine. La France appuiera également à hauteur de 1 880 000 euros sur 5 ans la réforme camerounaise de la réhabilitation de l’état-civil.
Enfin, la France financera à hauteur de 12 millions d’euros un vaste programme de développement solidaire sur 5 ans ciblé sur 4 secteurs : formation professionnelle, soutien aux activités productives locales, santé, énergie et développement durable.

 






Qui sommes nous ? | Contactez nous | Recommandez le site | Copyright © 1999-2017 Royaume Baham.