Le Royaume du Peuple Baham

Coordination des Groupes des Cadres Baham
Coordination des Groupes des Cadres Baham

Programme stratégique de la coordination à l'horizon 2015

 

I - Introduction

La Coordination des Groupes des Cadres Baham est l’espace de concertation mis en place par l'élite intellectuelle Baham pour concrétiser l'alliance entre la réflexion et l'action en faveur du développement de Baham. Aux projets ponctuels et isolés, très souvent dictés par des considérations subjectives, seront désormais substitués des projets convergeant vers des objectifs globaux bien définis et pouvant être atteints à court, moyen et long termes, grâce à l'action conjuguée des différents promoteurs du développement intéressés par Baham. Il s'agit, au plan méthodologique, de faire une projection de Baham dans l'avenir et d'identifier les moyens à mettre en œuvre pour atteindre le niveau de développement souhaité.

 

II -  Les objectifs

Au cours de la période 2008 - 2015, la coordination devra œuvrer pour que les actions de Baham atteignent les objectifs suivants :

1- Au plan Social :

  1. Santé : Doter le District de santé d’une ambulance ;

  2. Formation : mettre en place des structures de formation technique et professionnelle des jeunes ;

  3. Entretien routier : maintenir des routes praticables en toutes saisons dans chaque village ;

  4. Eau potable : aménager des points d'eau potable dans chaque village ;

 

2 - Au Plan économique :

  1. Marché local : créer un centre commercial dans chaque village ;

  2. Promotion industrielle : aménager une zone industrielle à Baham (Industrie agricole et alimentaire) ;

  3. Création d’industries Plastiques ;

  4. Industries d’eau de source ;

  5. Industries et d’habillement ;

  6. Transport : organiser et moderniser le transport local ;

  7. Emploi : éliminer le chômage en développant les activités génératrices d'emplois ;

  8. Tourisme : repérer et entretenir les sites touristiques dans chaque village et développer l’artisanat ;

 

3- Au plan culturel :

  1. Arts et sports : promouvoir le développement professionnel des sports et des arts (Théâtre, musique, danses traditionnelles, chansons, sports divers) ;

  2. Tradition : valoriser la culture traditionnelle grassfield et le musée de Baham ;

  3. Langue : développer la langue Baham comme moyen de communication moderne ;

  4. Histoire : réécrire l'histoire de Baham, en mettant en évidence les héros qui ont fait la grandeur de Baham et du Cameroun ;

 

4 - Au plan environnemental :

a - Protection des sols et des cours d'eau : préserver et diversifier l'agroforesterie traditionnelle ; développer les moyens durables de fertilisation des sols

b - diffuser les techniques d'économie de bois de feu ; éviter les feux de brousse.

 

III - Activités à court et à moyen termes

 

. Organisation des journées du Cadre Baham

Ces journées sont intitulées pour identifier les obstacles qui s'opposent à la réalisation des objectifs énumérés et les solutions les mieux adaptées aux différents problèmes soulevés. Elles sont organisées suivant une périodicité fixée à l'unanimité par les groupes membres de la coordination. Chaque édition des journées du cadre Baham se déroule autour d'un thème central judicieusement choisi compte ténu de ce que sera Baham à l'horizon 2015.

 

Le choix d'un thème des journées du cadre Baham obéit aux critères suivants :

- Contribuer à la poursuite des objectifs de la coordination ;

- Traiter les sujets qui intéressent les Baham du terroir et de la Diaspora;

- Offrir l'occasion de formuler des actions concrètes de développement auxquelles prendront part toutes les composantes de la communauté Baham.

- Etre d'actualité.

Les participants aux journées seront :

- Les membres de la Coordination,

- Les autorités administratives,

- Les autorités traditionnelles,

- Les ONG locales et provinciales,

- Les hommes d'affaires,

- Les responsables des comités de développement des différents villages 

- Les jeunes (élèves, étudiants et toutes organisations des jeunes)

- Les élites et les comités de développement des autres régions.

 

. Mise en œuvre des solutions aux problèmes traités au cours des journées

Les actions retenues par les cadres Baham pour résoudre les problèmes traités au cours des éditions des journées feront l'objet d'un plan d'action de la coordination pour la période allant jusqu'aux prochaines journées et même au-delà. Il convient de souligner que les recommandations de la coordination pourront être mises en œuvre par les membres de la Coordination eux même, les ONG, Baham développement (BahamDev). La Mairie de Baham, et tous les acteurs de développement intervenant à Baham. La Coordination devra mettre tout en œuvre pour que les acteurs sociaux jouent leur rôle dans la construction de Baham.

 

IV - Activités à long terme

. Évaluation du programme d'action de la coordination

Cette évaluation sera faite périodiquement et la dernière année avant la fin de la période de référence.

. Réalisation des projets à caractère symbolique

On peut citer comme exemples de tels projets :

- La construction du siège de la coordination site offert par Sa Majesté POUOKAM Max II, le Roi de Baham

- La mise en place d'une mutuelle des cadres Baham.

 

V - Conclusion

Les activités énumérées placent  les ressources intellectuelles de Baham à l'avant garde du développement en orientant les efforts des forces disponibles avec des objectifs clairement définis. L'ampleur de ce déploiement des compétences humaines et institutionnelles sur le chantier de modernisation de Baham sera le principal critère de succès du programme de coordination.

 

Notre nouvelle Dimension

Il y a trois décennies, le paysage social Baham était parsemé d'une multitude de groupes. Aujourd’hui, c'est un fait palpable de notre tradition de voir à côté des clans d'âge et autres sociétés spécialisées, des confréries d'intellectuels qui, face au monde, ont à peu près la même sensibilité. Tout un concert de vie et de développement s'est mis en place pour traduire le dynamisme d'un peuple et son amour pour l'intérêt général. A  tous les pionniers de ces corps d'élites, à tous ces rassembleurs, nous adressons un vibrant hommage. La force de penser et d'agir, nous jaillit du faisceau des esprits unifiés.

Unifier : Ce mot est important. La mise en commun de notre élan vital, la réorganisation de notre mode de vie, sa confrontation avec le réel est un impératif de l'histoire. Le monde bouge. Notre quête de la bonne vie doit être attentive à cette mutation. A chaque tournant de l'histoire, la conscience a le devoir de négocier un nouvel ordre des ses rapports avec elle-même, avec la réalité. Elle doit redéployer un nouveau type de contrat plus apte à traduire les nouvelles exigences et redynamiser son espace existentiel. L'unification des grands ensembles répond à cet appel historique.

Devant la complexité du monde à l'aube du troisième millénaire, les diverses associations de cadres Baham ont décidé de renforcer leur arsenal de combat, de s'unir d'avantage. Elles se sont inscrites dans une confédération de groupes pour conjurer l'adversité et vaincre le mal.

La société savante aujourd'hui sais que la vraie richesse des nations réside moins dans la force matérielle que dans le potentiel créatif du cerveau humain, dans cette capacité infinie de l'homme d'endurer, d'apprendre' d'inventer. La ressource humaine si l'on veut, se révèle être désormais le trésor de la nouvelle économie du monde. Les lieux traditionnels tombent en miette. Les nouveaux sites du pouvoir nous interpellent et donnent à notre entreprise toute sa dimension historique. Voici du reste l'ultime interrogation :

Si les différents groupes de cadres Baham réunis autour d'un cercle du savoir-  faire portaient ensemble un regard critique sur leu façon d'être entre eux, sur leur mode d'existence avec leur terroir de base, n'auraient-ils pas au-delà des châteaux  et des caveaux, symboles d'une civilisation étrange et étrangère, inauguré un nouveau type de rapports propres à grandir l'homme, à de dynamiser la culture, à améliorer notre condition ?

Qu'on ne se trompe pas cependant. Nous ne parlons pas d'un repli narcissique sur soi : mais de la conviction que les intellectuels où qu'ils soient ont la responsabilité historique d'organiser, d'éclairer, de comprendre, de donner à voir, afin que la famille, le pays, ne ratent pas le seul vrai pari de la civilisation : celui d'extraire de l'homme la meilleure part de l'humanité

La recentralisation progressive de l'Etat sur ses fonctions de simple régulateur implique une modification de notre structure mentale  la manne ne tombera plus du ciel. Le progrès, le développement dépendront, le bien-être des peuples désormais dépendra de la capacité de ceux-ci à s'investir dans l'effort et de leur aptitude à entreprendre une confrontation scientifique avec la vie. La compréhension de ces données est la tâche de l'intelligence de la pensée, notre tâche, celle de la classe pensante.

Pour réussir ce pari, nous devons nous détourner des schéma stérilisants : cesser de nous empresser autour des futilités, cesser de nous battre pour savoir qui entonnera le premier chant aux funérailles qui fera office de maître de cérémonie à l'inauguration de cet extraordinaire caveau familial, etc.…Notre tâche est au delà de cette mentalité reptilienne, au-delà anticipatrice, voila les principaux lévriers d'une civilisation en pleine érection.

C'est pour ces nobles objectifs que nous nous investissons tous, nous l'espérons, pour un nouveau mode de gestion de notre destin, une nouvelle ère qui nous engagera à mettre enfin nos compétences techniques au service de notre terroir familial, en redynamisant les structures traditionnelles, en revalorisant notre unité paysanne, en harmonisant nos action de développement.

Notre équilibre personnel, la survie de notre communauté à l'heure de la mondialisation des échanges, la victoire, même provisoire, de l'homme dans son duel permanent avec le destin est à ce prix.

- Tous ensemble pour dialoguer

- Tous ensemble pour vaincre

- Tous ensemble pour sécuriser

- Tous ensemble pour entreprendre

 

 

Adaptation, Rédaction

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation des groupes Membres de la Coordination

 

LE GCED ET SON IDEAL :

Fondé en 1975, compte à ce jour 100 membres

L'évolution du Groupe des Cadres Baham de Douala créé par quelques hommes ayant foi aux valeurs morales, à la force de la solidarité, à la perfectibilité de la société et à la puissance de l'intellect, apparaît dans l'histoire de notre communauté longtemps déchirée par l'angoisse et la jalousie comme le triomphe d'un " contrat social " particulier, qui a su réaliser une symbiose entre des hommes de bonne volonté et donner à leur synergie un esprit.

 

CEDAB ET SON BUT :

Crée en Mars 1990 par un groupe de cadres intellectuels Baham  l'Amicale des Cadres Baham de Dschang (CEDAB)  a pour objectif de favoriser le développement individuel et collectif de ses membres à travers des débats d'idées, des projets de développement et des activités récréatives.

Cette préoccupation s'est trouvée d'avantage renforcé quand il a été question de la création d'une structure aux mêmes ambitions sur le plan national.

Car le CEDAB, qui compte aujourd'hui 13 membres trouve que des cadres, qui pour la plupart  ont apporté au développement de Baham à travers des associations d'étudiants n'avaient plus la même efficacité une fois entré dans la vie active du fait de l'éparpillement.

La " Coordination " est désormais le cadre approprié.

 

LE CBO ET SES OBJECTIFS :

Compte 63 membres à ces jours

Créé en 1992, le CBO (Cadre Baham de l'Ouest) se présente ainsi à travers son hymne :

  • Nous sommes la semence de maïs pour la récolte future de lourds épis sur ton sol fertile.

  • Nous sommes les graines de la morelle noire, qui produiront pour la grandeur des hommes vaillants et preux.

  • Nous sommes le " mouedjoung ", l'équipe qui regroupera pour te servir les savoirs de ceux d'entre tes fils qui sont allés chercher la science " Mwonepin ".

  • Nous sommes le fagot de Bambou que rien ne brise, car nous avons uni nos bras, nos pensées, nos cœurs et nous déposons cette gerbe de fleurs à tes pieds ô Baham, comme notre plus chère offrande.

 

LE CBA ET SA VOCATION :

Compte 45 membres à ces jours.

Créé en 1978 le CBA (cercle Baham d'Entraide) est une sélection de personnes qui acceptent de vivre ensemble pour poursuivre les idéaux suivants :

  • Susciter et renforcer les liens d'affection et de solidarité agissant entre ses membres.

  • Contribuer à l'éducation permanente de ses membres et tiers.

  • Conjuguer des efforts de ses membres en vue du développement économique social et culturel du cameroun.

  • Préserver la culture du terroir car elle recèle des valeurs saines suffisantes pour notre émancipation intégrale dans le monde.

 

QU'EST- CE QUE LA COODINATION DES GROUPES DES CADRES BAHAM DU CAMEROUN ?

C'est une association de développement à but non lucratif, créée par déclaration, conformément à la loi N° 90/053 du 19/12/90, sous recépissé RDA/F38/BAPP/ du 13/12/96 de Monsieur le Préfet des hauts plateaux.

La coordination poursuit les objectifs déclarés suivants :

  • Inciter ses membres à mettre leurs compétences intellectuelles et techniques au service du développement.

  • Harmoniser la vision des cadres sur les problèmes de développement.

  • Mieux valoriser toutes les ressources humaines de Baham dans tous les domaines.

  • Contribuer à la réhabilitation des structures traditionnelles susceptibles de participer au développement de Baham.

Son siège social est fixé à Baham BP. 84

La coordination est ouverte à tout groupe qui partage les idéaux ci-dessus énoncés.

 

 

Directeur de Publication : Coordination des Groupes des Cadres Baham BP. 48 Baham

Secrétariat Permanent : C.B.O.

Groupe Modérateur :     G.C.E.D. BP. 1800 Douala

             Souop BEU Molige HOMSI Jean Baptiste

                                               Tél. : 99 99 34 56

Rédacteur en Chef :       BEU NDZEUKO Elie

                                               Tél. : 77 73 41 56 / 99 88 05 74

Distributeurs :                  . GCED - KENMOGNE Isaac

      . CBO - KONTCHOU Michel

      . CBA -  Pr. SIMO David

      . CEDAB - Pr. TEGUIA Alexis

Conception Artistique : - Blondel TCHOUANGNOU

  - Serges TCHUITCHA

  - le VAG - VAG BP. 15201 Douala Tél. : 33 40 94 07

 

Qui sommes nous ? | Contactez nous | Copyright © 1999-2017 Royaume Baham.